mardi 23 mai 2017

Chronique n°37



Chronique faite par Manue 
Minou, Minou, où es-tu allé ? A Londres je suis allé, voir la reine en son palais
Auteur: Russell Punter
Illusteur: Dan Taylor
éditions usborne
format du livre: grand format carré
conseillé pour les enfants dès 1 ans et demi
9 euros 95
le livre contient 24 pages.

Suis Minou dans sa balade à travers Londres. Admire les joyaux de la couronne, fais un tour dans le London Eye avant de visiter le palais de Buckingham. De magnifiques illustrations accompagnent un texte original et attrayant.


Je remercie déjà les éditions Usborne et surtout Nathalie Zylberman pour l'envoi de ce livre.


Le livre est assez grand avec une couverture cartonnée. Les pages à l’intérieur sont un peu plus légères mais le papier est tout de même solide pour résister à de jeunes lecteurs.
Avant même d’ouvrir le livre on sait tout de suite quelle ville le petit chat va nous faire visiter.











L’histoire est intéressante. Grâce à un petit chat on découvre les principaux lieux de Londres. Le seul petit bémol c’est que l’histoire me fait plus penser à un guide de voyage plutôt qu’à un personnage qui visite. J’aurais peut-être préféré avoir ses ressentis lors de la visite de certains lieux, ou décrire certaines choses avec ses mots…
Je pense que c’est un livre utile pour faire découvrir cette capitale et peut-être donner envie aux jeunes enfants en voyager.

Les dessins sont beaux et colorés. Il n’y a pas trop de détails mais l’ensemble m’a fait penser à un carnet de voyage qu’un artiste pourrait faire lorsqu’il visite une ville.
Le rapport dessins/ texte est bien équilibré. Il y a pas trop de dessins et les phrases sont présentes juste ce qu’il faut pour ne pas alourdir la page et aussi continuer à intéresser l’enfant.


J’ai bien apprécié le fait que les dessins ne soient pas toujours au même endroit. Il y en a en pleine page, en double page, mais aussi sur certaines plusieurs lieux sont présentés. Là aussi cela me fait penser à un carnet de voyage.


Au début et à la fin du livre une carte de la ville est présente, ce genre de petite chose peut plaire à un enfant qui aura ensuite envie de découvrir ces lieux.

La fin m’a fait sourire et je m’imagine vraiment la réaction de ce petit chat. La dernière page nous renvoie un peu au début de l’histoire et j’ai bien apprécié !
En résumé, un livre intéressant qui m’a rappelé quelques souvenirs étant donné que j’ai eu la chance de découvrir cette ville.




mercredi 17 mai 2017

Chronique n°36




Chronique faite par Manue 
Dans la forêt des drôles de bruits
Illustrice: Eva Offredo
Musique et bruitage: Agnès Chaumié
éditions didier jeunesse
format du livre: format long
conseillé pour les enfants dès 1 an
11 euros 90
le livre contient 12 pages.


Un paysage à écouter et à regarder. Une histoire à lire à voix haute. Des bruitages délicats comme autant de petites musiques pour les tout-petits !


Je remercie déjà les éditions Didier Jeunesse et surtout Amélie Naton pour l'envoi de ce livre.


La couverture est épaisse, très solide et en carton. Elle est parfaite pour les jeunes enfants et pour durer dans le temps. L’enfant peut s’amuser en tout liberté sans abîmer le livre.

La taille est pratique mais le livre est un peu lourd selon moi. Cela s’explique par la petite batterie en fin de livre servant à animer l’histoire.

Le dessin avec le petit singe et la forêt nous plonge tout de suite dans l’ambiance. On a vraiment envie de découvrir ce qui se cache dans ces arbres.

Il n’y a pas vraiment d’histoire, juste quelques mots servant à illustrer les dessins et les bruits qui vont avec. Ici c’est le parent ou le grand frère (ou grande sœur) qui soit inventer l’histoire pour le tout-petit…
Ce qui est pas par contre très bien ce sont les bruits différents et en rapport avec les situations que vit le petit singe. L’enfant peut donc découvrir des bruits qu’il n’a pas forcément l’habitude de connaître.

Les scènes sont sur les deux pages entières ce qui permet d’avoir de très beaux dessins.
Ces derniers sont assez simples mais bien dessinés. Par contre il y a, selon moi, beaucoup trop de vert. L’illustrateur a utilisé des verts différents mais j’aurais apprécié aussi avoir du marron, du jaune, de l’orange… des couleurs que l’on peut retrouver facilement en forêt.


On peut aussi retrouver et parfois chercher un petit singe très mignon qui aurait mérité d’avoir une place un peu plus importante. Je pense qu’il aurait pu être bien par exemple de créer une petite histoire avec ce petit animal.
C’est aussi un livre qui peut donner envie aux enfants d’aller se promener en forêt pour découvrir les bruits de la nature et aussi les animaux qui y vivent.
En résumé, un livre original grâce à la partie musical et bruitage mais j’ai été un peu déçue de la partie histoire…






samedi 13 mai 2017

Chronique n°35

Chronique faite par Kerry
Dessine avec des tampons
Auteur : Fiona Watt
Illustrateur : Erica Harrison
éditions Usborne
Format du livre : 21,3 x 16,5 cm
De 4 ans (sur le site ils préconisent 6 ans)
Prix : 12.95 €
66 pages


  • Les jeunes artistes pourront suivre les explications pour compléter les images et les motifs proposés à l’aide des tampons ou donner libre cours à leur imagination.
  • Des dinosaures à qui il faut ajouter des écailles, des jardins à compléter d’abeilles, du papier cadeau à remplir de jolis motifs...
  • Les enfants seront absorbés par les nombreux dessins à compléter et auront plaisir à voir les pages s’animer. Le livre est fourni avec six tampons à utiliser avec la palette de couleurs vives incorporée. 


Aujourd'hui, je suis ravie de vous présenter non pas un album racontant une histoire, mais un ouvrage à compléter par les enfants. 
La couverture et les tampons qui l'accompagnent sont très parlants : l'enfant va pouvoir s'amuser à tamponner son livre. Plusieurs tampons et plusieurs encres de différentes couleurs sont ici présents comme vous pouvez le constater par vous-même.


 Ce qui est très sympa, c'est la diversité des images et illustrations : il y a quand même une soixantaine de pages à remplir ! L'enfant pourra s'y donner à cœur joie et choisir les pages qui l'attirent le plus, comme l'a fait ma fille d'ailleurs.
Chaque page contient une indication que l'enfant peut suivre ou décliner, mais de toute manière, pas besoin de savoir lire pour savoir comment compléter l'ouvrage, car comme vous le voyez sur la photo ci-dessous, les illustrations sont préremplies pour indiquer à l'enfant quel type de tampons choisir et quelle couleur, bien entendu, libre à l'enfant de suivre le principe ou de laisser divaguer son imagination.


En ce qui concerne les dessins, ils sont très enfantins et très colorés, pour ma part j'adore et mes enfants aussi ! Ils donnent vraiment envie d'ouvrir l'ouvrage, et de tourner les pages, de les tamponner et d'y rester pour observer toutes ces jolies couleurs.
Le seul bémol que je pourrais donner à cet ouvrage concerne uniquement les tampons, une fois que l'enfant utilise plusieurs couleurs, s'il ne pense pas à essuyer son tampon, les encres se mélangent. Ce n'est pas propre à l'ouvrage en lui-même par contre. Mais vaut mieux vous prévenir pour que vous restiez près de votre enfant quand il s'amuse à compléter ce livre. 


 En bref, 

Encore un très bel ouvrage des éditions Usborne qui gâtent nos enfants toujours plus avec leurs belles idées. Un coup de cœur pour nous !



mercredi 10 mai 2017

Chronique n°34


Chronique faite par Manue 

L'arbre à chats
Auteure: Jeanne Sélène
Illustratrice: Isaa
auto-édition
format du livre: format carré
conseillé pour les enfants dès 3 ans
9 euros
le livre contient 19 pages.


Sur chacune des branches de mon arbre, vit un chat. Il y a celui qui aime dormir, celui qui préfère grignoter, celui qui tempête de colère et celui qui pleure… Venez tous les découvrir, je vous invite ! En chacun de nous, pousse un arbre étrange, un arbre à chats !

Je remercie l'auteure Jeanne Sélène pour l'envoi de son livre.


Le livre est assez grand et carré. Je trouve ce format original et peu commun, c’est donc une belle surprise.
La couverture est souple et légèrement cartonnée. Le livre est donc un peu fragile mais peut se transporter partout.
Dès le début nous sommes accueillis par deux petits chats, quoi de mieux pour débuter ?

L’histoire est très sympathique. Nous suivons un jeune enfant qui va nous présenter ses amis.
Pour un enfant qui débute la lecture ce livre n’est pas très adapté selon moi.
Jeanne Sélène nous emmène dans son univers poétique et il n’y a pas que les chats qui vont ronronner de plaisir !
Le texte est écrit et non tapé à l’ordinateur. Si j’ai trouvé cela très original et que j’ai beaucoup aimé cette différence j’ai quelque doute sur le fait qu’un enfant aura et saura lire le livre tout seul. Par contre le livre peut se lire par un adulte dans la journée ou en histoire du soir. D’ailleurs l’enfant et le lecteur peuvent imaginer d’autres histoires ou situations qui pourraient arriver aux chats. C’est vraiment une histoire qui va faire travailler l’imagination et je pense qu’il a été conçu pour cela !




Les pages sont selon moi créés comme des petits tableaux. Isaa utilise beaucoup de techniques, j’ai pu reconnaître l’aquarelle, le pastel, le crayon, le feutre et même de la gouache je pense. Il y a peut-être même d’autres… La dessinatrice a vraiment mis en valeur l’histoire de l’auteure et on sent qu’il y a eu un réel travail entre les deux femmes !
Les pages sont vives, colorées et j’ai pris plaisir à découvrir de petits détails sur chacune des illustrations. Les enfants seront vraiment surpris de pouvoir découvrir de nouvelles choses à chacune des lectures de ce livre. On peut avoir les yeux partout on se rend toujours compte que l’on n’a pas vu un petit détail. Je serais par exemple curieuse de découvrir ce livre avec des petits rabats, des petites choses cachées un peu partout avec des petites fenêtres que l’on ouvrirait ou soulèverait…

En résumé, un livre pour lequel j’ai eu un véritable coup de cœur et que je vous conseille sans aucune hésitation. De plus, c’est un livre auto-édité et selon moi il faut soutenir ces auteurs.


vendredi 5 mai 2017

Chronique n°33

Chronique faite par Kerry
C'est moi le plus beau
Auteur : Mario Ramos
éditions école des loisirs
Format du livre : 19 x 0.4 x 15 cm
De 3 à 8 ans
Prix : album (10.70 €) et poche (5 €)
Album de 24 pages

Chacun est assez futé pour répondre convenablement à la question du grand méchant loup :
«Qui est le plus beau? » «Bien sûr que c'est toi! » répondent successivement le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, les sept nains et blanche neige. Seul le petit dragon s'autorise une réponse plus audacieuse...




En ce qui concerne l'avis de la maman, donc moi si vous suivez bien, je dirais que j'ai bien aimé aussi. C'était drôle avec une petite morale glissée discrètement. 

La couverture attrape l’œil par sa couleur criarde et quand on voit un loup que ce soit en livre pour enfant ou en dessin animé, souvent on s'attend à quelque chose qui finit mal pour lui, une fois n'est pas coutume, ça a été le cas ici. 

Ce livre est destiné de 3 à 5 ans, il est parfait à lire le soir pour ses enfants avant de les endormir, l'histoire est rapide à lire et plaira à coups sûrs aux bambins, mais ce qui est sympathique c'est qu'il est tout aussi intéressant pour les 6 à 8 ans, qui sont des jeunes lecteurs et qui pourront lire facilement ce court ouvrage, les répétitions lexicales l'aideront à assimiler cette petite histoire sans l'ennuyer. 


L'intrigue se résumé donc à un loup narcissique qui demande à tout le monde qui est le plus beau en espérant qu'on le nomme. Ce qui se passe. Jusqu'à ce qu'il rencontre un petit dragon qui n'a d'yeux que pour son père... et si vous avez lu l'avis de ma fille, vous avez compris ce qui lui est arrivé à ce loup trop imbu de lui-même ! 

Pour un enfant, c'est donc très rigolo, mais cela lui apprend aussi à ne pas être imbu de sa personne, et à ne pas clamer sa beauté ni à réclamer des compliments de la part de tout le monde. 
Ça m'a bien plu surtout la réaction du petit dragon à vrai dire, je crois que j'ai gardé une part enfantine !


Quant aux illustrations, elles sont simples, communes à cette série de livres, pas forcément ce que je préfère, mais parfait pour attraper l’œil des enfants et maintenir leur attention tout au long de la lecture, et ça n'a pas empêché ma fille de trouver très belle Blanche-Neige !


En bref, un petit album très sympa à lire ou à faire lire à ses enfants !





mardi 2 mai 2017

Chronique n°32



Chronique faite par Manue 
Les contes de la ferme - La chèvre grognon
Auteure: Heather Amery
Illusteur: Stephen Cartwright
éditions usborne
format du livre: petit format carré
conseillé pour les enfants dès 2 ans
1 euros 90
le livre contient 16 pages.

Cette collection de charmantes petites histoires a été spécialement écrite pour les jeunes enfants qui apprennent à lire. Avec l'aide d'un adulte, ils découvriront le plaisir de lire seuls tout un livre.


Je remercie déjà les éditions Usborne et surtout Nathalie Zylberman pour l'envoi de ce livre.




Le format du livre est pratique. Je vous avais déjà chroniqué un petit livre de la même collection. Je trouve que c’est une bonne chose que les couvertures soient toutes pareilles. Carré, petit, il me rappelle les livres que je lisais quand j’étais enfant ou que ma maman me racontait le soir.
La couverture est souple, mais ce sont des histoires plutôt à raconter. L’enfant pourra, lorsqu’il sera plus grand, les lire tout seul. Comme le format du livre est assez pratique il peut se transporter facilement.
Comme j’aime la couleur verte c’est une couverture que j’ai apprécié avant même d’ouvrir le livre.

L’histoire évoque une nouvelle journée à la ferme avec un animal principal, une petite chèvre.
Il n’y a pas beaucoup de phrases, elles suivent par contre toujours le même schéma, une ligne en haut de la page et deux en bas. Je pense que le parent qui lit le livre aura besoin d’étoffer un peu plus l’histoire. Je pense qu’il aurait pu être bien d’ajouter aussi un peu plus de texte, ou de décrire un peu plus les actions. Mais c’est un petit livre que les enfants aimeront j’en suis certaine !


Les dessins sont très beaux. Il y a des petits détails que les enfants apprécieront sûrement.
L’histoire se déroule certainement au printemps et les couleurs sont très vives.
Comme dans tous les livres de cette collection l’enfant peut aussi s’amuser à chercher un petit canard jaune qui se cache sur chacune des pages.
En résumé, un livre que je conseille à tous ceux qui aiment les animaux ou qui ont envie d’en savoir plus sur les chèvres. Heather Amery nous offre encore une très jolie histoire avec une belle fin que les petits et les grands apprécieront.





jeudi 27 avril 2017

Chronique n°31

Chronique faite par Kerry
Kolos et les quatre voleurs
Auteur : Jean-Claude Mourlevat
et Isabelle Chatellard
éditions Hatier, collection Ribambelle
Format du livre : 18.5 x 0.5 x 12 cm
Pour jeunes lecteurs : CE1 environ
Prix : 3.50 €
Petit roman de 45 pages

Il était une fois, au fond de la forêt, un géant qui s'appelait Kolos. Tout le monde avait peur de lui. Un soir pourtant, quatre voleurs arrivent près de sa demeure.


Voici un petit roman dont je vais vous parler aujourd'hui, pour changer un peu des albums pour plus petits.
La couverture est sombre, mais colorée, un peu à l'image de son contenu, les éléments clés de l'histoire y apparaissent, je trouve les clins d’œil sympathiques une fois qu'on a lu le roman ! Je l'ai choisi, car mon fils adore le sujet des méchants et gentils, des voleurs, etc. Donc cette histoire était faite pour lui.


L'intrigue est répétitive notamment dans les mots utilisés pour permettre au jeune lecteur de bien assimiler ce qu'il lit et d'en comprendre le sens, si ça n'a pas fonctionné du premier coup, je le trouve très bien fait en cela. 
Sinon elle ne casse pas trois pattes à un canard, mais a le mérite d'avoir une morale toute mignonne que j'ai beaucoup aimé et qui est très romantique ! Pas sûre que ça touche un enfant de sept ans, mais l'intention est là...
Ce livre revêt pour moi de deux intérêts (si ce n'est celui de la langue française) : l'apprentissage du civisme, c'est-à-dire ici le fait de ne pas voler sinon on s'expose à des conséquences fâcheuses. Ensuite il enseigne aux enfants les métaphores (décrocher la lune) et la poésie, avec la morale surtout.


En ce qui concerne les illustrations, je n'ai pas du tout accroché, vous connaissez à connaître mes goûts en la matière, ce genre de dessins ne me touche pas vraiment, mais ont le mérite d'animer la lecture pour l'enfant et c'est déjà très bien...

En bref, j'ai beaucoup aimé et je conseille à vos petites têtes blondes (ou pas !)