jeudi 19 janvier 2017

Chronique n°7


Chronique faite par Manue 

Les lutins urbains, tome 2: Le dossier Bug le gnome
Auteur: Renaud Marhic
Illustrateur: Godo
éditions p'tit louis
format du livre: poche
conseillé pour les enfants à partir de 7 ans
8 euros 50
le livre contient 136 pages.

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries.
Ordinateurs en folie… smartphones ensorcelés… Quel est donc ce “virus” qui menace la Grosse Cité ? À peine remis de sa rencontre avec le Pizz’ Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l’évidence : un nouveau lutin menace la ville !
Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ça sent déjà le grillé…
Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses 5 sœurs à l’hôpital, victimes d’une mystérieuse intoxication… Tandis que Bug le Gnome s’est introduit dans le Laboratoire d’Étude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité…

                   Je remercie tout d’abord l’auteur qui a accepté de m’envoyer son livre.



Comme pour le premier tome, le livre est au format poche avec une couverture souple. Je pense que c’est un format qui peut attirer les enfants et leur donner envie de découvrir ce roman.
J’aime bien le fait que le livre ne soit pas trop épais pour ne pas que l’enfant ait « peur » de la longueur de l’histoire. Pour un roman pour enfant il ne faut pas que l’histoire soit trop longue.

J’ai bien apprécié retrouver les mêmes personnages que dans le premier tome de cette série. Je pense que cela peut plaire aux jeunes enfants qui ont aimé le premier tome. Ils peuvent ainsi suivre d’autres aventures des protagonistes. Certains personnages sont nouveaux.

Si j’avais bien aimé le premier tome j’ai trouvé celui là un peu plus complexe pour les enfants. L’auteur évoque certaines choses que je ne suis pas sûre qu’un enfant de sept ans comprenne… je pense que cette histoire, même si elle est lue par un adulte, ne sera pas forcément comprise… Je trouve cela un peu dommage… Le tome un était un peu plus adapté contrairement à ce tome.

La plume de l’auteur reste tout de même la même avec ses petites interventions que j’ai trouvé amusantes.
Certaines scènes sont tout de même intéressantes et plairont aux jeunes lecteurs, c’est un peu dommage que ce ne soit pas le cas de l’intégralité du livre.
Les idées sont originales mais il y a beaucoup de scènes qui sont un peu plus « sérieuses » et qu’un enfant de sept ans ne comprendra pas forcément.


Concernant les illustrations elles ne sont vraiment pas nombreuses, il y en a cinq ou six, pas plus. Je pense que c’est vraiment trop peu pour un livre jeunesse. Selon moi, il ne faut pas oublier qu’un enfant a aussi besoin d’avoir des illustrations surtout quand il lit seul pour qu’il n’abandonne pas la lecture.
Le livre est conseillé pour les enfants à partir de sept ans mais je pense selon moi qu’il faut attendre que le jeune lecteur sache vraiment bien lire et surtout qu’il ait du vocabulaire. Ce livre n’est donc, selon moi, pas adapté à un enfant de sept ans.

J’ai donc malheureusement mis la mention « je déconseille » parce que je pense qu’il faut vraiment que l’enfant ait plus de sept ans (âge conseillé par l’auteur) pour lire ce livre.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire